Matera, couronnée Capitale européenne de la culture 2019

Face à Ravenne, Sienne, Pérouse, Cagliari et Lecce, c’est finalement la ville lucana qui l’a remporté. Le verdict est tombé : Matera sera la Capitale européenne de la culture en 2019 ! Découvrez son programme – riche en événements et initiatives culturels – avec en prime, les meilleures adresses pour visiter la ville, dès à présent.

Matera succédera donc à Gênes (élue capitale européenne de la culture en 2004). Puis, il faudra attendre 2033, pour qu’une ville italienne porte, à nouveau, le titre de Capitale européenne de la culture.

La Capitale de la culture est un projet  à l’initiative de l’Union Européenne. Depuis 1985, plus de 30 villes ont été élues « Capitale européenne de la culture » et se sont vues placées sous les projecteurs du tourisme international.

Chaque année, ce sont deux pays européens qui ont droit au titre. En 2019, l’Italie et la Bulgarie seront sur le devant de la scène avec Matera pour l’Italie et Plovdiv pour la Bulgarie (qui concourait au titre face à Sofia, Varna et Veliko Tarnovo).

Matera dure comme la roche

Le « Sasso Caveoso » (Rocher Caveoso), le « Sasso Barisano » (Rocher Barisano), le quartier Civita : à n’en pas douter, la deuxième ville de la Basilicate (environ 60 000 habitants) a un cœur de pierre ! Et pour cause, les « Sassi » (rochers) constituent, en eux-mêmes, tout un « paysage culturel » – selon l’expression de l’Unesco qui, en 1993, les a insérés au Patrimoine de l’humanité – avec des maisons qui remontent à l’âge de bronze.

Mais la ville s’est, ensuite, étendue tout au long du Piano, avec une partie datant de l’époque Médiévale et de la Renaissance, et une autre plus récente, avec des quartiers aménagés par les plus célèbres architectes italiens.

La Casa Cava

L’histoire des « Sassi » et de la « Murgia » de Matera, les installations urbaines préhistoriques , les structures plus actuelles : pour parcourir toute la chronologie des événements survenus à Matera, vous pourrez visiter la Casa Cava (via San Pietro Barisano 47, tel : 347.12.02.345).

Plus qu’un lieu, c’est un véritable « parcours » avec des photos et des films d’époque qui représentent toute la magie de Matera – celle qui a conquis des grands réalisateurs tels que Pier Paolo Pasolini (L’Évangile selon Saint Mathieu) et Mel Gibson (The Passion).

L’Évangile selon Saint Mathieu de Pier Paolo Pasolini

“Insieme, Abitanti Culturali”

“Ensemble, habitants culturels”: voici le slogan porté par la ville de Matera lors de sa candidature. Par ces mots simples mais forts, l’accent n’est pas seulement mis sur la ville et ses atouts culturels, mais sur les habitants. Toute l’originalité du slogan (et de la candidature de Matera) réside, en effet, dans l’implication directe des habitants en tant que promoteurs du patrimoine artistique.

“La goccia” (la goutte), de Kengiro Azuma sur la Piazza Giovanni Pascoli ©Roberto Lacava

L’objectif pour 2019 ?

Faire grimper le nombre de touristes à plus de 600 000 personnes, avec 50% d’étrangers dans la ville de Matera.

Parmi les projets les plus attendus : le Festival of Open Culture et « la Via del pane » (la rue du pain)

©Salvatore Laurenzana

Un think tank plein de promesses : durant 6 mois, des jeunes artistes, hackers, architectes et designers ont travaillé – en collaboration avec la commune – dans une grande maison appartenant à la ville de Matera (sur la photo) autour de “UnMonastery” : des projets de cartes digitales et de transport urbain – le tout en open source.

A visiter en attendant 2019 :

Si Matera devient Capitale européenne de la culture en 2019, l’offre culturelle n’en est pas moins riche aujourd’hui avec, notamment, la grande exposition au MUSMA : “Pasolini a Matera. Il Vangelo secondo Matteo cinquant’anni dopo”, (Pasolini à Matera. L’Évangile selon Saint Mathieu, cinquante ans après).

Cette exposition rappelle comment, à travers l’œil du réalisateur italien et sous un soleil « férocement antique », la ville lucana devint la Jérusalem italienne en 1964.

 

MUSMA

Inauguré en 2006, dans le Palazzo Pomarici (un palais du XVII°s), le MUSMA est le seul musée italien entièrement consacré à la sculpture.

La collection permanente (environ 500 œuvres) retrace l’histoire de l’art plastique international de Medardo Rosso aux maîtres contemporains. Mais c’est surtout la beauté des lieux d’exposition que l’on retient avec sept hypogées creusés dans le tuf, trois cours avec portails réalisés par Azuma, Lorenzetti, Mattiacci, la “Salle de la Chasse” consacrée aux expositions temporaires. Et, enfin, la Bibliothèque Scheiwiller, la Salle des Céramiques et la petite Salle d’Art Graphique.

Les événements

Parmi les différents événements qui se sont déroulés durant les mois de la campagne (et que l’on espère revoir très vite): le premier Matera Balloon Festival (un meeting international de montgolfières), la Fête des cerf-volants et la Fête de la Transhumance, sur la Murgia materana.

Matera : Città del pane (Ville du pain).

La ville de Matera fait partie de l’association Città del pane. Et pour cause, le pain de la ville – certifié Igp – est fabriqué exclusivement à base de la semoule de blé dur. Quant à sa longue histoire, elle remonte au règne de Naples !

Où s’en procurer ?

Une seule adresse pour acheter le pain de Matera Igp : Pane & Pace (via Santo Stefano 37, tel. 0835.25.68.22).

A l’occasion de l’événement “Pane universale Matera Capitale” (Pain universel, Matera Capitale), un pain, long de 4 mètres et pesant 60 kg environ, a été inventé par le poète Roberto Linzalone.

Où dormir ?

Pour un week-end à Matera, vous pourrez dormir dans d’anciennes grottes de pierre (transformées en 20 suites) au Sant’Angelo Resort.

Lors du weekend de la Toussaint, l’hôtel propose une offre de 2 nuits en chambre double b&b, un dîner à base de saveurs régionales au restaurant Regia Corte et une visite guidée des « Sassi de Matera ».
Infos : www.hotelsantangelosassi.it/it/il-resort .

Autre adresse de charme pour la nuit : L’Arturo b&b. Construit face au « Sasso Barisano », à deux pas du centre historique et au pied de la Cathédrale, l’hôtel est idéalement situé.

Où manger ?

Ambiance des plus suggestives chez Le Baccanti (via Sant’Angelo 58/61, tel. +39.0835.333704), avec ses tables installées dans la grotte.

Au menu : bruschette au pain de Matera, soupe de pois chiche et lentilles, pâtes fait-maison et Secondo à base de viande et de baccalà.
Cuisine et atmosphère typiques chez La Gatta Buia situé dans une ancienne prison.

Crédits : corriere.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest2Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !