7 bonnes raisons pour visiter la Maremme

La Maremme (“Maremma” en italien) est la partie la plus au sud de la Toscane, celle qui coïncide avec la Province de Grosseto. Mais résumer ce petit bout de terre en une zone géographique serait si réducteur ! Car la Maremme est, avant tout, un art de vivre basé sur le respect de l’environnement, de la culture et des traditions. Voici sept bonnes raisons pour visiter la Maremme et apprécier son style de vie.

1. Pour une chevauchée en bord de mer
Jusqu’à la moitié du XX°s, le cheval était le principal moyen de locomotion en Maremme. Aujourd’hui encore, on peut traverser les petites routes de campagne en chevauchant un maremmano, (la race locale).

Il n’en faut pas plus pour se sentir en harmonie avec la nature et se donner des allures d’aventurier !

L’endroit le plus indiqué pour une belle chevauchée reste, cependant, le Parco della Maremma : 25km de collines vertes qui surplombent les plages. En galopant entre monts et mer, vous rencontrerez peut-être les tours abandonnées qui caractérisent la Maremme. Certains verront en elles ces vielles bâtisses typiques qui renferment pleins de trésors et de secrets. En réalité, il s’agit d’anciennes tours appartenant aux seigneurs déchus de l’époque. Restez prudents : on raconte qu’elles abritent encore les âmes de ceux qui, jadis, les habitaient.

Si vous souhaitez éviter les mauvaises rencontres à la tombée de la nuit, vous pouvez réserver une chambre dans la propriété agricole de l’Uccelina, qui se trouve dans le parc. Sur les sentiers indiqués qui partent du domaine, vous pourrez faire un trekking à pieds, vous balader au bord de l’eau, à dos de cheval, et faire des excursions guidées en mer ou sur la terre ferme.

©Corbis

2. Visiter l’île de Montecristo
Si vous avez lu le Conte de Montecristo, vous résisterez difficilement à la tentation de visiter l’île homonyme. C’est elle qui a donné son titre au célèbre roman d’Alexandre Dumas. L’île est aujourd’hui une Réserve naturelle avec un écosystème très fragile que l’on préserve au mieux en limitant la présence humaine sur le territoire.

©Corbis

1000 visites sont autorisées chaque année, avec une liste d’attente extrêmement longue (si vous réservez dès à présent, vous ne pourrez visiter l’île qu’en 2018!). Mais il existe quelques astuces pour approcher ces côtes romantiques. Vous pouvez, par exemple, louer une barque et rejoindre l’île. Vous limiterez, cependant, votre excursion au quai d’accostage.

3. Plongez dans les eaux à 37° des thermes de Saturnia

©Therme di Saturnia

La légende raconte que Saturne, fatigué des guerres entre les hommes, lança un jour un puissant éclair sur Terre. Un fleuve jaillit alors du cratère d’un volcan et s’écoula sur les monts et les plaines de la Maremme toscane – en particulier dans la zone où se trouve Saturnia.

Aujourd’hui, cette petite ville, située dans l’arrière-pays de la maremma grossetana, est réputée pour ses thermes classées parmi les 20 meilleurs stations thermales au monde. La structure – qui comprend un Hotel Deluxe, un centre de bien-être, un restaurant (une étoile Michelin) et un terrain de golf – a été construite autour d’un cratère volcanique dont les roches filtrent une eau à 37°. Nb : une journée dans ces thermes coûte en moyenne 30-40€.

 ©Corbis

4. Découvrir les Cascatelle del Mulino (Cascades du Moulin)
Pour des “thermes” low cost : les Cascate del Mulino (Cascades du Moulin) sont une des destinations phares de la maremma grossetana. Ces cascades se sont formées avec l’action érosive de l’eau sulfureuse. Celle-ci a creusé, dans la roche, de véritables vasques et, sur son passage, a laissé des sédiments de soufre qui, avec le temps, ont sculpté des rebords. Aujourd’hui, on s’y appuie volontiers pour se reposer au soleil pendant que le flux lent et régulier de l’eau masse le corps.

 ©Corbis

Pour les habitants de la Maremme toscane, ces cascades sont une sorte d’institution, un lieu où l’on peut se rendre à n’importe quelle heure du jour – même hors saison – pour se relaxer et se retrouver.

5. Visiter le bourg de Manciano
Au sommet d’une colline se dresse le bourg de Manciano, surnommé “spia della Maremma” (espion de la Maremme). Grâce à sa position stratégique, on peut admirer toutes les vallées irriguées par les fleuves Fiora et Albegna, la mer de l’Argentario, le Lac de Bolsena et le Mont Amiata.

©Corbis

Ce petit bourg d’une centaine d’habitants (le plus haut de la Maremme) est protégé par ses remparts en pierre, construits au XV°s par les siennois. Réservez un peu de votre temps pour visiter le Cassero, un fort datant de la première moitié du XIV°s et, aujourd’hui, siège de l’administration communale. A son sommet, vous pourrez profiter d’une vue imprenable – l’un des plus beaux panorami de la Maremme : de la Corse jusqu’aux sommets du Gran Sasso et, au loin, les îles du Giglio et de Montecristo.

Manciano a accueilli, en mai, la Festa della Maremma (fête de la Maremme), où les entrepreneurs agricoles ont pu se rencontrer et présenter leur meilleur produit local. Mention spéciale à l’Agriturismo Piandartino, avec son huile d’olive vierge extra bio à déguster crue, et l’agriturismo Le Macchie Alte, avec son inoubliable veau maremmano bio aux oignons et noisettes.
6. Se rendre à Montemerano

©Antonio Leggieri

Sur le sommet d’une colline entourée d’oliviers centenaires se trouve Montemerano, un des bourgs médiévaux les mieux conservés de la Maremme. Si les aldobrandechi en ont fait un village fortifié vers l’an mille, on leur doit aussi la construction du plus bel édifice du village : “Il Castello”.

©Antonio Leggieri

Après une visite sur la Piazza del Campanile et la Piazza del Forno, rendez-vous à la Cave Caino. Que vous soyez fin connaisseur ou que la couleur soit votre seule référence pour distinguer les différents vins, peu importe. Caino est, sans aucun doute, une des plus belles caves d’Italie, entièrement creusée dans la roche, avec à l’intérieur plus de 20 000 bouteilles que le propriétaire, il Signor Maurizio, a choisi parmi les grands rouges du Piémont, de Toscane et de France.

7. Découvrir Pitignano, la ville de tuf

©Corbis

Sculpté au fil des siècles par ses habitants sur une roche de tuf, le village de Pitignano est un labyrinthe de rues étroites, de puits, de tunnels et de caves – sans compter les sites archéologiques avec des vestiges de l’époque des Etrusques, les premiers habitants de cette région.

©Corbis

Le centre historique de Pitignano est aussi connu comme La piccola Gerusalemme (La Petite Jérusalem) avec une synagogue et un cimetière juif construits par la communauté hébraïque qui vit dans le village depuis très longtemps.

©Corbis

Crédits : vanityfair.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !