L’Italie souterraine et ses trésors ensevelis

Des temples romains aux cryptes médiévales, caves et tunnels mystérieux : découvrez les souterrains de l’Italie avec ce reportage réalisé par « Dove » et traduit par Gusto !

Des Pouilles à la Toscane, de Rome à Naples, de nombreux sites archéologiques souterrains ont, récemment, été réaménagés pour les visites. Voici les plus beaux trésors et de l’Italie underground – avec en prime quelques surprises !

Sous-sol de Gravina dans les Pouilles ©Gilberto Maltinti

Trieste – Le Kleine Berlin

Construit durant la Seconde guerre mondiale, le Kleine Berlin est le complexe de galeries le plus étendu.

Situé à la base du col de Scorcola, le complexe est partagé en deux secteurs distincts mais communiquants : l’un italien, l’autre allemand.

 

Naples – Les Catacombes de San Gennaro.

Situées dans le Rione Sanità (nom d’une partie du quartier « Stella »), les catacombes de San Gennaro ont été creusées dans le tuf. Vous y découvrirez une basilique avec des fresques du V°s. Pour s’y aventurer sans ne rien rater, choisissez l’itinéraire « Miglio Sacro » qui part de la tombe de San Gennaro pour aller jusqu’à son trésor.

©Beppe d’Anna

Naples Underground : au départ de la piazza San Gaetano, découvrez les citernes, les égouts, canalisations et autres abris de la Seconde Guerre mondiale. La petite surprise : l’avant-scène d’un ancien théâtre gréco-romain sur lequel – dit-on – se présenta Néron, l’empereur romain.

© “Viaggio nell’Italia Sotterranea”, de Fabrizio Ardito, Giunti

Poursuivez la visite avec l’ancien cimetière des Fontanelle, dans le Rione Sanità. Ce cimetière a été construit dans une galerie de tuf qui mesure 30 000 m². Aujourd’hui, 3 000 sont utilisés comme ossuaire.

Parcours aventure dans le Tunnel Borbonique de Naples, parmi les radeaux, les Vespas et autres voitures d’époque abandonnées sous terre.

©www.galleriaborbonica.com

 

Gravina di Puglia (Gravina des Pouilles) – L’église rupestre de « San Michele alle grotte » (San Michele aux grottes).

Les Pouilles souterraines réservent, elles-aussi, bien des surprises, avec notamment ce complexe composé de sept grottes communiquantes. Pour les visiter : l’association Gravina Sotterranea propose des excursions guidées à travers les profondeurs de Gravina.

L’Eglise de Santa croce qui se cache sous la Cathédrale de Gravina di Puglia
©Gilberto Maltiniti

 Labyrinthe d’escaliers et de passerelles dans les grottes de Gravina ©Gilberto Maltinti

 

Turin – Citadelle fortifiée

Durant le siège de 1706, la famille de Savoie fit construire une ville entièrement souterraine – de la Citadelle fortifiée aux résidences individuelles.

Situé sous le centre historique, il s’agit d’un véritable labyrinthe à trois niveaux que l’on peut rejoindre via les caves privées de vieux établissement (les “infernotti”).
Les meilleures façons pour visiter les souterrains de la ville : à partir du Museo Pietro Micca ou avec le parcours organisé par Somewhere.

 

Fermo – Citernes romaines

Le bourg vedette de la « Marca Fermana » (subdivision administrative de l’Italie centrale), réputé pour son magnifique caractère médiéval, peut aussi vanter les mérites d’un complexe de Citernes romaines, situé à quelques pas de la Piazza del Popolo – un chef d’œuvre datant de l’Empereur Auguste, comptant parmi les plus grands d’Europe : 30 grandes pièces avec des voûtes au plafond sur un total de 2.200m².

©fermosostterranea.it

Pour en savoir plus : www.fermomusei,it
Les visites avec : Fermosotterranea.it

 

Sienne – les “bottini”

Les bottini (fosses) sont de denses galeries souterraines, construites entre le XIIIème et le XVème siècle pour apporter de l’eau à toute la ville de Sienne.

La “fontanella”
©dans “Viaggio nell’Italia Sotterranea”, de Fabrizio Ardito, Giunti.

Les galeries s’étendent sur environ 25 km et sont, pour la majorité, creusées dans la roche avec, sur les murs, des incrustations et stalactites.

C’est précisément au cours de la construction des « bottini » que naît la légende de la Diana. Ce fleuve de vaste portée communiquerait avec les galeries et couperait Sienne…

©”Viaggio nell’Italia Sotterranea”,
de Fabrizio Ardito, Giunti

Mais malgré les nombreuses recherches effectuées, jamais personne n’est arrivé à rencontrer la Diana… Seuls les ouvriers affectés à la réalisation de l’aqueduc entre le XIIIème et le XVème siècle aurait entendu le bruit de ses eaux !
Infos et visites avec La Diana Siena

 

Chiusi – ville souterraine

L’histoire de Chiusi est étroitement liée à celle du règne des Étrusques. Sous le roi Porsenna, en 510 avant JC, les Étrusques de Chiusi décidèrent de défier Rome et c’est dans les sous-sols de la ville que l’on peut observer le témoignage de cette vieille civilisation.

Pour rejoindre la ville souterraine, vous pourrez passer par le Musée Civique, avec un grand puits étrusque par lequel on admire le petit lac de Fontebranda, ainsi que de nombreuses urnes funèbres.
Infos: www.museisenesi.org

©Gilberto Maltinti

Pour visiter le labyrinthe de Porsenna, avec ses couloirs et ses tunnels étroits, vous devrez, en revanche, vous rendre au Museo della Cattedrale (Musée de la Cathédrale) et descendre l’escalier (sur la photo).

©Gilberto Maltinti

Aventure spéléologique dans le labyrinthe souterrain avec la tombe de Porsenna, dans le sous-sol de la Cathédrale de Chiusi

©Gilberto Maltinti

Ravenne – La Domus dei Tappeti di Pietra

Située à l’intérieur de l’Église de Sant’Eufemia, la Domus dei Tappeti di Pietra est un édifice privé byzantin du V-VI°s, constitué de 14 pièces avec, au sol, du marbre et des mosaïques polychromes.

Rome – Bunker de Mussolini

Tout autre genre avec la visite du Bunker de Mussolini, refuge souterrain que « il Duce » fit construire sous sa Villa Torlonia entre 1937 et 1939. Ce sont 475 m², situés à 32,90m sous le niveau de la mer, qui auraient pu accueillir 300 personnes pendant plus de 4 mois. Le Bunker ouvre occasionnellement ses portes lors d’événements, expositions ou visites guidées.

Crédits : corriere.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !