A chaque région, sa polpetta !

Les polpette, tout le monde les connaît ! Grand classique de la cuisine italienne, on a tous, au moins, vu dans un film ces boulettes de viande alléchantes dans un plat de spaghetti – certains auront même ressenti une terrible pointe à l’estomac devant leur écran : si seulement ils avaient pu être à table, à la place de acteurs … Rien de plus facile ! Quelque soit la région en Italie, vous trouverez des boulettes locales (polpette en italien) à un prix très abordable ! Voici quelques adresses à ne surtout pas rater pour (re)découvrir cette spécialité !

 

A Milan :

Milan est patrie des mondeghili. Reconnues comme les « polpette lumbard », ces boulettes sont, pourtant, d’origines espagnoles. Leur invention remonte, sans doute, à l’époque des invasions espagnoles puisque Renzo – le héros de I Promessi sposi – en mange dans l’auberge du village ! Rappelons que le roman de Manzoni, écrit au XIX°s, raconte l’histoire de deux amants lombards du XVII°s ! Soit quatre siècles plus tôt : autant dire que les mondeghili ont toujours été italiens… !

A chaque région, sa polpetta !Polpetta de la Trattoria Galeria

Aujourd’hui, c’est dans la trattoria traditionnelle, Galeria, que l’on apprécie ces boulettes à base de bœuf, d’ail, de mortadella, d’œufs et de parmesan. Ou encore chez Angolomilano, dans le quartier Isola. La cuisine y est typiquement milanaise. Vous pourrez donc goûter aux côtelettes à la milanaise, à la cassoeula et… aux mondeghili bien sûr !

A chaque région, sa polpetta !

Quant au polpetta trend, c’est le compromis idéal pour manger ces boulettes locales sans perdre une minutes dans le programme de la journée ! Déguster tout en visitant la ville : le Bistrot Milano Centrale propose, en effet, des mondeghili al cartoccio (des boulettes à emporter !) (tel. +39. 02.67481995, 4€ le cornet).

A chaque région, sa polpetta !

 A Turin :

A Turin, vous pourrez partir à la chasse aux grive, ou frisse. A base de foie de cochon, feuilles de laurier et de genevrier, ces boulettes sont la spécialité d’Elio Risso. Au Parlapà, les polpette sont cuisinées avec des produits frais : un vrai régal.

A chaque région, sa polpetta !Boulettes cacio e ova

 En Ligure :

En Ligure, les boulettes sont au parfum de la mer. A commencer par celles de la Trattoria Patan préparées avec des crevettes locales. Les polpette sont frites et accompagnées d’une mayonnaise à l’orange, d’une sauce de tomates fraîches et basilic. Andrea Farsaci, quant à lui, les cuisine avec des anchois, des pignons, du caciocavallo (le fromage) et des pommes de terre bouillies. Pour les goûter, une seule adresse : la Pizzeria Lo Scalo de Pieve Ligure.

A Florence :

En Toscane, les boulettes ressemblent plus à celles que l’on imagine avec un bon plat de spaghetti : polpette à la viande et sans panure. A Florence, la Trattoria da Tito fête, cette année, ses 100 ans ! Une raison de plus pour déguster ses délicieuses boulettes scrupuleusement florentines avec des œufs, du persil et le traditionnel pan bagnato.

A Rome :

Des polpette aussi à Rome ! Boulettes panées chez Cesare : trois polpette au pesto et sans ail pour commencer. Et en automne, les polpette de veau et de bœuf avec des tomates débarquent ! Les végétariens se consoleront, quant à eux, avec les délicieuses meatball d’aubergine avec de la menthe et du pecorino.

A chaque région, sa polpetta !

A chaque région, sa polpetta !

Si vous vous baladez près de la via Mario de’ Fiori, vous apercevrez peut-être les tables vintage du restaurant Dillà. C’est le signe que vous devez faire une pause et reprendre votre promenade plus tard ! Des boulettes fumée au vin blanc, préparées avec de la viande de veau, du pain, du lait, des œufs, du parmesan et du pecorino mais aussi de la mortadella, des carottes, du céleri – voire même des pistaches !

A chaque région, sa polpetta !

Deux rues plus loin, à Diquà, les polpette sont aux pignons et aux raisins secs !

A chaque région, sa polpetta !

A Naples :

La polpetta à Naples, elle se prépare en sauce ! Qu’elle soit de bœuf, de bœuf et de porc, avec du pain imbibé de lait, de l’ail, du persil, des raisins et des pignons, ce qui importe, c’est qu’on la mange avec un bon ragoût napolitain comme chez Timpani e Tempura, a Spaccanapoli. Et puis, il y a la version magnum (une boulette à 300 g !).

A Fuorigrotta, la petite Cucina Tipica da Vittorio propose depuis 1965, une polpetta au ragoût que l’on accompagne avec les Brocolis-raves sautés à la poêle : c’est excellent !

A Catania :

Cap vers le sud, direction la Sicile ! A Catania, la Polpetteria joue sur la diversité et sur la qualité de ses ingrédients frais (les frites notamment. Impossible de ne pas en parler !). Petit conseil, testez le plat “scorpacciata”: 15 polpette dans 5 goûts différents (et ils sont tous délicieux : aubergine à la parmesane, cavallo et emmental, bœuf, crevettes, courgettes et asperges sur un lit d’amandes, espadon et citron). Toutes les saveurs de la Sicile dans une petite boulette.

A chaque région, sa polpetta !

 

 Dans les Pouilles :

Autrefois, les polpette étaient le plat des fêtes dans les Pouilles. Pourtant, leur composition est assez simple : porc, pain dur imbibé d’eau, pecorino, œufs, persil, ail et une pincée de sel. On les fait frire et les sert avec une sauce. C’est exactement ce que l’on propose, aujourd’hui, à Ceglie Messapica dans l’Osteria da Giuseppe.

A chaque région, sa polpetta !

A chaque région, sa polpetta !

La seule différence de ces Polpette cegliesi, on la trouve dans la viande qui peut être aussi une viande veau. Mais vous pourrez également déguster des boulettes de pain, toujours en sauce, ou des boulettes d’aubergines avec des carottes, des courgettes et des pommes de terre. La Bettola di Pericle, à Specchia, vaut le détour pour ses polpette en sauce (ici, le pain n’est pas imbibé dans l’eau mais dans le lait et on remplace l’ail par du poivre).

A chaque région, sa polpetta !

 

A Bologne :

A Bologne, les recettes de polpette ne manquent pas ! Difficile de choisir parmi toutes les boulettes qui s’offrent à vous. La solution ? Le mix 15 polpette, à Bolpetta ! Vous pourrez ainsi goûter à la « Principessa sul pisello » (avec des petits pois et une sauce tomate), à la “Croccante” (une boulette panée), au “Mini-hamburger” (de vache romagnola), la “Végétarienne” (aux épinards et pommes de terre aux pistaches sur une crème de gorgonzola).

A chaque région, sa polpetta !

A chaque région, sa polpetta !

De même chez Polpette e Crescentine, l’éventail de choix est considérable ! Végétarienne d’aubergines ; sautée au vin blanc ; aux petits pois, etc.

A Venise :

Enfin à Venise, les habitants de la Lagune préfèrent les polpette de l’auberge Ca’ d’Oro (mieux connue sous le nom de la « Vedova ») : cuisinées avec du bœuf et des pommes e terre, parfumées avec du parmesan et de l’ail, dorées et croquantes à l’extérieur mais souples à l’intérieur, c’est exquis !

A chaque région, sa polpetta !

Néanmoins, La Bottega ai Promessi Sposi vaut aussi le détour ! Avec ses brochettes de trois boulettes classiques ou une assiette de polpette accompagnées d’une sauce tomate et d’un bon verre de vin rouge de la maison.

A chaque région, sa polpetta !

 

Infos pratiques

AngoloMilano
Adresse : via G.A. Boltraffio 18, Milano, tel. +39.02.683116. Horaires : 12-14.30, 19-23, lun. 12-14.30, dim. fermé. Prix : plat du jour 10 €, mondeghili 9 €.

Trattoria Patan
Adresse : via Oberdan 157r, Genova Nervi, tel. +39. 010.323897. Horaires : 12.30-14.30, 19-23; lun. et mar. 19-23. Prix: 35 €.

Da Cesare
Adresse : via del Casaletto 45, Roma, tel. +39.06.536015. Horaires : 12.30-15.30, 19.45-23 (fermé mer.). Prix: 35€ euro.

Dillà
Adresse : via Mario de’ Fiori 41, Roma, tel. +39.06.69797778. Horaires : 12-16, 18-24 / Prix: 30 €
Diquà
Adresse : via delle Carrozze 85b, Roma, tel. +39.06.69925001. Horaires : 12h-00h. Prix: 15 €.

Timpani e Tempura
Adresse : vico della Quercia 17, Napoli, tel. +39.081.5512280. Horaires : 10-21 (fermé le dim. et sur réservation le soir).

Cucina Tipica da Vittorio
Adresse : via Diocleziano 67, Napoli, tel. +39.081.7626129. Horaires : 12-16, 19-23 (fermé le dimanche).

Polpetteria
Adresse : via Santa Filomena 48, Catania, tel. +39.095.7159433. Horaires : 18.30-2.30. Prix : plat scorpacciata 10-12 €.

Osteria da Giuseppe
Adresse : via Malta 12, via Dalmazia 7, Ceglie Messapica (Br), tel. +39.0831.1987022. Horaires : 11-15.30, 20-24 (fermé le lundi). Prix : à partir de 15 €, polpette en sauce 6€.

La Bettola di Pericle
Adresse : piazzetta San Giovanni, Specchia (Le), tel. +39.329.5668108. Horaires : 7-13, 16.30-21.30; restaurant 12-14, 20-23.30 (fermé le mer.). Prix : à partir de 18€, polpette frites 3,50€, en sauce 6,50€.

Polpette e Crescentine
Adresse : via dei Fornaciai 9/3, Bologna, tel. +39.051.320605. Horaires : 12-15, 19.30-22.30. Prix : à partir de 35€.

La Bottega ai Promessi Sposi
Adresse : Cannaregio 4367, Venezia, tel. +39.041.2412747. Horaires : 12-14.30, 18.30-22.30; lun. et mer. 18.30-22.30. Prix : brochette avec 3 polpette 1,50€. Déjeuner 30€.

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !