Goût & traditions : les triperies à Florence

Si Venise a ses gondoliers, Florence a ses tripiers !  Partie intégrante du décor florentin, les triperies constituent une étape obligatoire pour tous les curieux et les gourmands qui souhaitent vivre (et pas seulement découvrir) Florence ! Car c’est bel et bien dans la rue que l’on s’imprègne, au mieux, de la culture populaire. 

Découvrez sans plus attendre, l’art et la manière de vivre à la florentine avec la grande tendance du moment : le « street food ».

Panini de Lampredotto

Une visite à Florence serait incomplète sans une dégustation sur le pouce du « panino con il lampredotto ». Le lampredotto indique l’abomasum (ou caillette) de la viande bovine, c’est-à-dire une partie de ses tripes. Ceux qui le souhaitent peuvent tenter une préparation-maison en achetant les tripes au supermarché ou dans les boucheries (macellerie) spécialisées. Mais c’est dans la rue que l’on déguste traditionnellement le street food typique de Florence.

 

 

Le lampredotto n’est pas tout à fait cru. Il est commercialisé blanchi et on le cuit, à nouveau, dans de l’eau aromatisée. Lorsque vous le commanderez, on vous demandera si vous le voulez « sbucciato » (une sorte d’épluchure qui enlève inévitablement l’originalité et le goût du produit – et qui coûte plus cher !), salé, poivré et si vous préférez la sauce verte et/ou piquante. Le prix : 3€

 

 

Pour des plats cuisinés à base de tripes, le choix ne manque pas à Florence. Lampredotto aux épinards, tripes aux haricots blancs, salade de tripes… Et l’endroit idéal pour dévorer ces spécialités n’est autre que le marché de Sant’Ambroggio ! Durant la pause de midi et deux, les florentins – forains ou non – s’y rendent immédiatement pour déguster, en toute simplicité, leurs préparations préférées. Et lorsqu’il pleut, un bon panino sous l’auvent d’une triperie n’a pas de prix !

 

 Les adresses :

A Florence, certains tripiers sont restés fidèles à leur métier et ne vendent que des tripes : Sergio Pollini au mercato di Sant’Ambrogio, Beatrice Trambusti au mercato di San Lorenzo, Mario Albergucci à Porta Romana, Marco Bolognesi dans la via Gioberti.

 

Mario Albergucci à Porta Romana

Mais vous en trouverez, naturellement, ailleurs, dans des locaux où l’on propose également des hamburgers, panini en sauce… rien à voir question saveurs !

Crédits : Cucchiaio.it, teladoiofirenze.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest2Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !