La route des truffes dans les Marches

Visiter les plus beaux recoins des Marches en se laissant guider par l’odeur alléchante des truffes… Vous en rêviez ? La Province de Pesaro e Urbino le permet ! Parcourez les riches bourgs historiques de la région et ses paysages à couper le souffles, le long des Strade del Tartufo (les routes des truffes) ! Un plaisir gourmand qui allie l’art et la nature : c’est l’Italie comme on l’aime !

Truffes dans les Marches !Truffe blanche des Marches

Première étape à Pergola, dans le Val Cesamo, où la cueillette de la truffe blanche précède la visite du musée des Bronzi Dorati (les Bronzes Dorés). Vous pourrez y admirer les splendides bronzes dorés de Cartoceto di Pergola , un trésor archéologique unique au monde.

Truffes dans les Marches !

Le centre historique est riche de constructions en pierre, de monastères et d’églises – dont la magnifique cathédrale gothique, construite en 1258. Ne ratez pas le Palazzo Comunale, construit entre 1750 et 1760; les ruines de l’ancienne forteresse, dessinée par l’architecte Francesco di Giorgio Martini ; le Palazzo Malatesta, siège de la Zecca di Pergola (Hôtel des monnaies de Pergola) et le Théâtre Angel Dal Foco datant du XVIII°s.

 

Et le voyage continue avec Acqualagna - capitale commerciale de la truffe, située au confluent du Burano, sur l’ancienne route Flaminia, près de la splendide réserve naturelle de la Gola del Furlo. En visitant à pied cette zone protégée, vous pourrez admirer les imposantes falaises, les deux galeries romaines où passait l’ancienne Via Flaminia (l’un des deux itinéraires principaux menant de Rome vers l’Adriatique) et l’étonnante Grotta del grano (grotte du grain).

Truffes dans les Marches !

Le 27 octobre et durant les week-end du 1er au 10 novembre, le Salon de la Truffe se déroulera à Acqualagna, ville réputée pour ses églises et monastères. Des défis culinaires, des démonstrations (show cooking), des dégustations et plusieurs cueillettes dans les bois environnant seront organisés ! Quant à la visite de la ville, entrez dans le Palazzo del Gusto : un manoir ancien et restauré où la cuisine est toute une histoire, un art, une tradition. Pour finir, rendez-vous à quelques kilomètres de la ville, sur le Mont Catria, pour pénétrer dans le Monastère de la Sainte Croix, Fonte Avellana. Il s’agit d’un lieu spirituel construit autour de l’an mille, où vivent encore des moines camaldules.

Truffes dans les Marches !

 

L’étape suivante n’est autre que le village perché sur l’Apennin, à la frontière de l’Ombrie : Apecchio.

Truffes dans les Marches !

Un lieu magique, niché dans un paysage verdoyant et réputé, pour ses truffes bien sûr, mais aussi pour sa production artisanale de bière grâce à deux des brasseries les connues d’Italie. Un succès qui revient, entre autres, aux sources d’eau minérale de la ville.

Truffes dans les Marches !

Truffes dans les Marches !

Le village est accessible par un pont datant du deuxième Moyen Âge (XV°s). En traversant ce vieil héritage du passé, vous arriverez devant un arc du XV°s. Celui-ci marque l’entrée du « château ». N’hésitez pas à visiter l’ancien Palazzo Palazzo Ubaldini (la mairie aujourd’hui), un exemple caractéristique de l’architecture de la Renaissance. Ses sous-sols regorgent de trésors avec le Musée des Fossiles et Minéraux du Mont Nerone. Tout près d’Apecchio, à Colombara, vous trouverez le célèbre Mappamondo della pace (Globe de la Paix), construit en bois, subdivisé en trois étages et pouvant accueillir jusqu’à 600 personnes ! Sa taille exceptionnelle lui vaut même une petite place dans le Livre Guinness des Records.

Truffes dans les Marches !

 

Dernier arrêt : Sant’Angelo in Vado où se déroule, jusqu’au 3 novembre, la Mostra Nazionale del Tartufo Bianco Pregiato delle Marche (l’exposition nationale de la truffe blanche des Marches), qui fête ses 50 ans cette année.

Truffes dans les Marches ! Le centre historique est riche en monuments parmi lesquels on se doit de mentionner le Palazzo della Ragione (du XIV°s) ainsi que sa Tour Civique (‘el Campanon’), la Cathédrale du XVIII°s, les anciens palais Santinelli, Grifoni, Clavari, Mercuri et le Palazzo Fagnani (siège communale depuis 1838).

 

Crédits : panoramio.com, stradadelbarolo.it, doc.radiomontecarlo.net, quiflaminiamarche.corrierenazionale.it, unpezzodellamiamaremma.com, doveviaggi.corriere.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !