La Zeppola, à Turin, chez Enzo e Grazia

Des gâteaux de fêtes toute l’année ? Pas sûr… Certes, il y en aura toujours pour manger le panettone au mois d’août, mais l’italien moyen trouverait cela inconcevable ! Et pour ce qui est des douceurs à connotation religieuse, c’est encore pire ! Difficile donc d’émanciper la colomba, les struffoli, etc. Pourtant, la Zeppola de San Giuseppe échappe à cette règle. Bien que ce gâteau porte le nom d’un saint, on en consomme toute l’année – et pas seulement à la Saint Joseph, le 19 mars (la fête des pères en Italie). Certains le considèrent même comme le gâteau du carnaval ! Aussi, les différentes régions d’Italie se sont approprié la recette : zeppole salentine, zeppole, siciliane, zeppole reggine, zeppole cosentine, zeppole molisane … : à chacun sa version ! En voici quelques unes.

 

De quoi s’agit-il ?

La Zeppola est un petit gâteau dont la tradition remonte à la Rome antique (à l’époque, on fêtait le passage de l’hiver au printemps, le 19 mars, avec la Zeppola). Faits avec de la pâte à choux, ils ressemblent à des beignets frits et recouverts de crème pâtissière. La cerise sur le gâteau, c’est l’amarena qui culmine telle une reine sur son trône de douceur.

A Turin, une seule adresse (ou 2, mais la signature pâtissière est la même !) :

Ok, Naples est la ville de prédilection pour les amateurs de Zeppole traditionnelles car la Côte Amalfitaine en fait sa spécialité. Mais ne sous-estimez pas les saveurs de la recette revisitée à Turin chez Enzo e Grazia ! Une pure merveille ! Douce et gourmande à souhait, on adore ! Et si vous ratez la première boutique dans la rue, n’ayez crainte, une deuxième se situe peut-être à 20m seulement.

Ici, la Zeppola que l’on préfère n’est pas frite, comme le veut la tradition, mais cuite au four ! Elle est farcie alors que la recette originelle veut que la crème soit en extérieur seulement. Pas d’Amarena non plus, chez Enzo e Grazia, mais de la crème aussi au centre du gâteau.

 

zeppole-enzo-e-grazia

Pour résumer, la Zeppola de la via C. Capelli est, vous l’aurez compris, tout ce qu’il y a de plus CREMEUX.

Mais une mousse plus aérienne, plus légère et finement dosée remplace la crème pâtissière classique. En coupant la Zeppola, la mousse ne coule pas hors de la pâte à choux grâce à l’ajout d’un œuf dans la recette (c’est plus pratique pour ceux qui n’en feraient qu’une bouchée).

Une pierre deux coups : à l’aspect pratique s’ajoute celui de la santé. Avec la mousse à la place de la pâte pâtissière, on élimine la surdose de sucre – ennemi juré des gourmands insatiables.

Et si, habituellement, on ne s’attaque à 1 ou 2 zeppole qu’avec une gourmandise irrationnelle – et presque regrettable – un bon appétit suffira pour déguster les zeppole Enzo e Grazia.

Légèreté et élégance ne sont pas forcément au menu mais le goût et l’envie l’emportent. 3€ le gâteau, rien de tel pour le petit-déjeuné du dimanche ou un goûter de pur bonheur, loin des « canons » traditionnels. Bien sûr, la boutique propose aussi la Zeppola frite pour ceux qui préfèreraient rester dans la tradition. Et pour les plus curieux : la Zeppola aux fruits, façon tarte ! Un régal !

 

 

Enzo e Grazia
Bottega della Zeppola
via C. Capelli, 42
10146 Torino
tel. 011.740.881
dennis.de@alice.it
Fermé le mardi

 

Crédits photos : cucchiaio.it, pasqualinaincucina.blogspot.fr

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !