Cuisine délicate et traditionnelle au Magorabin

Turin. La ville où l’on va, la ville où l’on vit. Personne ne peut prétendre « je passais par là et je m’y suis arrêté ». Non. Turin n’est sur le chemin d’aucune voie maritime, d’aucune route de montagne. On ne passe pas une journée shopping à Turin comme on pourrait le faire à Milan. La città est grande. On ne la visite pas en un jour, on la choisit et on y reste !

Torino, ville olympique en hiver, est la ville du Salon – le Salon du Goût ou le Salon international du Livre – de l’Eataly, de l’éminente RAI, de la Fiat, du Film festival et du Musée d’Égypte, de Camillo Benso Conte de Cavour, de famille de Savoie, de Luigi Eiunaudi et des littéraires : de Gozzano à Primo Levi, Baricco et Mario Soldati.

Turin est une ville où l’on se rend volontairement et c’est peut-être pour cette raison que ses murs regorgent de cultures aussi différentes et populaires : un medley de reggae au hip-hop, jusqu’à la musique électronique. Mais son style artistique reste influencé par celui du règne de la famille de Savoie. A l’intérieur comme à l’extérieur de la ville on trouve d’innombrables châteaux et de somptueux palais. Une grande synagogue, le musée du Cinéma, les 167 mètres de la Mole de l’Architecte Antonelli, et tant d’autres choses à visiter.

Vitello tonnato

Turin, la ville del Gusto, où le veau est Vitello tonnato (veau thoné) – à en confondre terre et mer ! La ville où les cuisiniers ont récupéré les arts du passé – la musique, la littérature et la science – pour les transcender dans leur cuisine.

Et la personne qui en représente le mieux tous les talents n’est autre que le chef Marcello Trentini dans son restaurant le Magorabin ! Situé près de la Mole, sur le Corso San Maurizio, c’est l’endroit idéal pour déjeuner ou pour dîner après la visite du moment le plus emblématique de Turin.

Le restaurant compte moins de 30 couverts. Pensez donc à réserver pour un moment de pur plaisir gustatif. Le menu est, à la fois, fidèle aux spécialités du Piémont, et en même temps très personnalisé : inspirations fines et intelligentes, associations savoureuses et originales. Le foie gras est parsemé de truffe mais une framboise absorbe la graisse et parfume de son arôme pour donner plus de saveur et de fraîcheur. La viande crue est accompagnée d’une préparation à l’huître pour une association originale entre la viande délicate et l’eau de mer.

Foie gras, tartufo, lampone

Steak tartare

Le ris de veau avec du caviar et de l’artichaut : mélange ironique mais très convainquant. Spaghetti “Pain, beurre et anchois”, un équilibre simple qui nous a, pourtant, tous conquis. Côté vin, la carte est irréprochable : grande quantité d’étiquettes et millésimes du Piémont et une variété de Champagne étonnante.
Le soir, le prix du menu est compris entre 40 à 80€. Le midi, plus léger : le menu se réduit à deux plats et un dessert – mention spéciale à la pâtissière – pour la « Colazione di lavoro gourmet » à 25€.

Animelle e Caviale affumicato

Spaghetti Pane Burro e Acciughe

Turin

L’étoile de la Mole brille sur cette cuisine raffinée qui accueille tous ceux qui arpentent les rues avec un verre de vermouth et le sourire.

Crédits photos : wp-finefood.com, cucchiaio.it

Share on Facebook0Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on Twitter0Email this to someone
avatar

L'Italie est la terre de mes grands-parents, celle où vit encore une bonne partie de ma famille et où je passe toutes mes vacances. Sa culture et ses traditions me sont chères et c'est toujours avec grand plaisir que je partage mes découvertes et coups de cœur italiens sur Gusto !